Lire nos articles en différentes langues ici

Rwanda: Nouveau laboratoire de 4 milliards de francs pour réglementer les produits pharmaceutiques

Le Rwanda Standards Board (RSB) a acquis un laboratoire d’analyse médicale et pharmaceutique pour protéger la santé publique en assurant la qualité, l’efficacité et la sécurité des médicaments et des produits connexes.

Le laboratoire, qui est déjà en opération, analysera les médicaments destinés aux secteurs public et privé afin de déterminer le niveau de qualité et l’efficacité des médicaments importés ou produits localement.

L’établissement analysera les échantillons à des fins d’enregistrement et d’inspection afin d’effectuer et d’organiser des tests de compétence avec l’Organisation mondiale de la santé et d’autres organes régionaux, selon les responsables.

Raymond Murenzi, directeur général de RSB, a déclaré que le laboratoire protégerait le public contre un certain nombre de dangers sérieux pour la santé et économiserait de l’argent consacré à l’achat des services centrés sur les normes des laboratoires internationaux.

« Le laboratoire a été créé pour renforcer la confiance des patients dans les soins de santé et les médicaments qui sont achetés localement. Cela nous aidera également à économiser de l’argent payé par le gouvernement chaque fois que nous prenons nos produits pour les tests à l’étranger », a-t-il déclaré.

Il y a maintenant quatre ans que le laboratoire a été conceptualisé et qu’il a été établi avec un partenariat du ministère de la Santé.

Il a la capacité de tester plus de 30 types de produits pharmaceutiques et a actuellement établi des capacités de test de paramètres pour le paludisme, les antirétroviraux, les antituberculeux et les antibiotiques, le diabète, l’hypertension.

Raymond Murenzi a déclaré que le laboratoire aiderait également à freiner la prolifération des produits pharmaceutiques contrefaits et à éliminer toutes les questions soulevées par les investisseurs étrangers, en particulier les entreprises pharmaceutiques qui se sont engagées à établir des usines de production au Rwanda.

Deux entreprises pharmaceutiques, l’une des États-Unis et l’autre du Maroc ont récemment annoncé qu’elles mettraient en place des usines de production dans le pays.

« Il existe un espoir que les investisseurs étrangers peuvent maintenant créer des usines car il existe un moyen de réglementer les personnes impliquées dans la contrefaçon de produits pharmaceutiques manufacturés », a déclaré Raymond Murenzi, ajoutant que les produits pharmaceutiques qui ne correspondent pas aux normes du laboratoire subiront de graves sanctions.

Le laboratoire, qui a coûté 4 milliards de francs à établir, va tester les ingrédients actifs et la pureté dans les produits pharmaceutiques, l’identification des produits pour vérifier si les produits correspondent à l’étiquette du médicament sur le paquet et fourniront des données et des conseils sur la qualité des médicaments aux décideurs impliqués dans les problèmes de sécurité des médicaments.

Antoine Mukunzi, responsable divisionnaire du laboratoire national de test de qualité du RSB, a déclaré que le laboratoire correspond aux normes internationales, au niveau des normes et qu’il est confiant que le pays bénéficiera de ses services.

Le laboratoire commencera également bientôt les services des tests de limites microbiennes, des tests de stérilité, des tests de préservation des anticorps microbiens et des défis microbiens, des endotoxines bactériennes et des études extractibles et lixiviables.

Le laboratoire dispose de cinq salles dans lesquelles le processus d’essai est effectué jusqu’à ce que le médicament soit prêt à être consommé.

C’est un laboratoire moderne qui a déjà été répertorié parmi les laboratoires de référence au niveau de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Alain Billen


Journal UKURI n°84

Calender

« September 2017 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30