Lire nos articles en différentes langues ici

 

Le Président de l’UA proclame l’année 2018 : « Année Africaine de lutte contre la corruption »

Monsieur Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’UA, a déclaré que, Malgré des mesures encourageantes au cours des cinq dernières années, d’énormes défis demeurent dans la lutte contre la corruption en Afrique, pour laquelle l’Union Africaine (UA) a proclamé 2018 comme l’année africaine de lutte contre la corruption.

Dans son message du Nouvel, le Président a souligné que la lutte contre la corruption prend encore plus d’importance et d’urgence. Il a noté que l’année a été déclarée «Projet 2018», avec le thème «Gagner la lutte contre la corruption : un chemin vers la transformation de l’Afrique», qui prévoit également le prochain sommet des chefs d’État de l’UA.

Il a dit : «Alors que nous travaillons à renforcer les institutions et à promouvoir la prospérité, la lutte contre la corruption revêt une importance et une urgence encore plus grandes : la corruption entrave les efforts visant à promouvoir la Gouvernance démocratique, la transformation socio-économique, la paix et la sécurité».

Il a également réitéré que le bloc panafricain reste engagé à travailler avec ses Etats membres pour réaliser le projet phare de l’Agenda 2063 de faire taire les armes d’ici 2020. « Nous devons tous nous engager de nouveau pour mettre fin à la violence et maintenir la paix sur notre continent. Nous devons notamment  mener à bien les processus de paix en cours au Mali et en République centrafricaine, en veillant à ce que les élections prévues en République Démocratique du Congo en décembre 2018 aient lieu à temps et dans un environnement propice, Nous devons consolider les progrès accomplis en Somalie, et mettre fin à la menace posée par le terrorisme dans le Sahel, dans le bassin du lac Tchad et dans la Corne de l’Afrique« , a déclaré le Président.

Il a exprimé l’espoir que les parties prenantes sud-soudanaises respecteraient les engagements pris dans l’accord sur la cessation des hostilités, la protection des civils et l’accès humanitaire signé dans le cadre du « Forum de Revitalisation » mené par l’IGAD à Addis Abeba en décembre 2017.

« Les populations du Soudan du Sud, qui ont enduré tant de souffrances ont désespérément besoin de la paix et la méritent », a-t-il dit. «En 2018, nous devrions nous souvenir de tous ceux qui ont perdu la vie, non pas parce qu’ils ont perdu la volonté de vivre, mais à cause du nuage meurtrier de conflits, d’intolérance, de mépris pour la vie et des efforts humains» a-t-il ajouté.

Africa news

Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31